Le colorisme, qu'est-ce que c'est ?

Nous entendons souvent parler des luttes contre le racisme des blancs envers les minorités. Des manifestions, des débats et de nombreux articles traitent de ce sujet, mais pourquoi ne parle-t-on pas du colorisme qui est une forme de « racisme » au sein d’une même communauté ?
 

Le colorisme c’est le fait qu’une personne noire claire aura beaucoup d’avantages par rapport à une personne noire à la peau foncée, c’est le fait que les personnes à la peau foncée vont être beaucoup plus sujettes aux préjugés et aux insultes que les personnes à la peau claire.

 

Toutes les personnes noires ont grandi avec l’idée qu’une belle peau était une peau claire. Imaginez-vous grandir avec l’idée que votre peau est trop sombre pour être belle ? Imaginez-vous grandir avec des remarques comme « charbon », « on ne te voit pas dans le noir », « t’es même plus noir t’es bleu » etc… Et ces remarques ne viennent pas seulement des personnes blanches, elles viennent des personnes elles-mêmes noires mais à la peau plus claire que la personne qu’elles insultent.

La peau claire est extrêmement désirée chez la communauté noire. Ce désir vient du manque de représentation de personnes noires dans notre société et de l’idée que beauté = peau blanche. Donc dans la communauté noire, plus on est clair plus on est « beau ». Voilà pourquoi dans beaucoup de familles noires, quand un enfant naît, on s’empresse de regarder derrière ses oreilles pour voir si son teint clair de naissance va rester ainsi ou si l’enfant va noircir en grandissant.

Les personnes à la peau foncée subissent des remarques de leur propre famille sur le fait qu’elles sont trop noires. En plus d’être « dénigrées » par leur famille, elles subissent aussi ce sentiment dans la société. Imaginez-vous allumer la télévision et ne voir aucune personne qui vous ressemble ? Ce sont tous ces éléments qui les poussent à aller acheter des produits toxiques pour s’éclaircir la peau et puis quand on découvre cet éclaircissement, on s’offusque et on a l’audace de dire des phrases telles que « t’as pas honte de t’éclaircir la peau ? T’es même pas fier de ta couleur ! ». Comment voulez-vous que ces personnes soient fières de leur couleur de peau alors qu’on n’arrête pas de souligner la soi-disant mocheté de leur peau.

 

Nous sommes dans un climat très revendicatif avec le réveil des minorités et entre autres avec l’arrivée du mouvement Black Lives Matter soutenu par beaucoup de célébrités. Prenons les 3 femmes noires les plus puissantes de l’industrie musicale : Beyonce, Rihanna et Nicki Minaj. Quel est le point commun de ces 3 femmes ? Elles sont toutes les 3 claires. Ces 3 chanteuses dénoncent toutes le racisme de l’industrie musicale qui favorise les chanteuses blanches aux chanteuses noires, mais avez-vous déjà vu une de ces femmes parler du fait que les chanteuses noires à la peau claire sont favorisées vis-à-vis des chanteuses noires à la peau foncée ? Non, car elles profitent de cet avantage. Rihanna ne serait pas autant célèbre si elle n’avait eu les yeux et la peau clairs, Nicki Minaj n’aurait jamais été la rappeuse la plus rentable et la plus célèbre de tous les temps si elle n’avait pas eu la peau claire et un nez extrêmement fin et Beyoncé n’aurait jamais été la « Queen B » d’aujourd’hui si elle n’avait pas été claire.
 

Prenons maintenant un série, Empire. Le casting est 100% noir mais sur tout le casting combien d’acteurs de cette série ont la peau foncée ? La majorité des acteurs y ont la peau claire. Si nous changions tous les acteurs avec des acteurs à la peau foncée, la série n’aurait surement pas été autant célébrée par les médias et on aurait pu trouver des titres comme « Empire, une série communautariste ? ». Nous avons déjà pu voir ce genre de titre avec le casting actuel alors imaginez-vous le carnage si Cookie, Lucious, Tiana etc. avaient une couleur de peau plus foncée.

Les personnes à la peau claire vendent plus car un maximum de personnes peuvent s’identifier à elles. Par exemple Beyoncé : un maximum de femmes peuvent s’identifier à elle, allant de la femme blanche, blonde aux yeux bleus, aux femmes à la peau mate et maghrébines et aux femmes noires alors qu’une Kelly Rowland ou une Jennifer Hudson cibleront moins de femmes qu’une Beyoncé ou qu’une Rihanna.

 

Le colorisme est un sujet extrêmement complexe et il ne faut pas entrer dans un climat de « paranoïa » en se disant que chaque personne noire à la peau claire réussit seulement grâce à sa couleur de peau. Il ne faut pas négliger le travail et la lutte acharnée faite pour arriver à ce succès. Le colorisme se vaincra avec le temps et avec l’éveil d’un maximum de personnes sur le sujet, mais pour cela il faut en parler, ce qui est encore loin d'être le cas.

PAR ABLAYE KANE

Les personnes à la peau foncée subissent des remarques de leur propre famille sur le fait qu’ils sont trop noirs. En plus d’être « dénigrés » par leur famille, ils subissent aussi ce sentiment dans la société. Imaginez-vous allumer la télévision et ne voir aucune personne qui ne vous ressemble ?

Shéra Kerienski, Griezmann et la blackface : l'avis d'un homme noir

02/03/2018

Le colorisme, qu'est-ce que c'est ?

16/06/2017

Discriminations : le réveil des asiatiques

18/05/2017

Rap féminin : clashs et rivalités sous influence

01/04/2017

1/2
Please reload