Des nourrissons aux millions de followers ? En 2017, c’est une réalité. Certains parents jouent aujourd’hui de l’image de leur enfant sur les réseaux pour attirer les internautes. Une tendance dangereuse.
 

Asahd Khaled. Ce nom ne vous dit peut-être rien si vous naviguez peu sur les réseaux sociaux, mais autrement vous avez forcément déjà vu ou entendu ce nom. Asahd Khaled n’est ni plus ni moins qu’un bébé, arrivé sur terre il y a moins d’un an, ayant 1,5M d’abonnés sur Instagram et plus de 42 000 sur Twitter. Cette mini star des réseaux sociaux est le fils du célèbre producteur DJ Khaled. Mais comment un bébé sachant à peine tenir debout s’est-il retrouvé avec un million de followers et à faire des placements de produits ?

« Bébé producteur »
 

DJ Khaled est considéré comme le « roi » de Snapchat. Il montre quasiment toute sa vie à ses fans. Il a plus de deux millions de vues par jour sur chaque snap qu’il poste. Par conséquent, il n’a cessé de filmer le ventre de sa femme lors de sa grossesse et a même partagé au monde entier son accouchement. Ensuite, il filmait quotidiennement son fils, et lui a même créé des comptes sur les réseaux sociaux. Le public l’a donc vu grandir et s’est très vite attaché à lui. Asahd est donc rapidement devenu une petite star mondiale et commence même à voler la vedette à son père. Ce dernier a sorti un album s’intitulant Grateful sorti en juin 2017 et il a déclaré que son fils était le principal producteur de cet album. Oui, vous avez bien lu… Un bébé « producteur » ! Cet album s’est hissé au top du Billboard 200 (classement des albums les plus populaires aux Etats-Unis) et est certifié disque de platine.

 

Asahd Khaled est extrêmement exposé, il assiste à toutes les cérémonies de remise de prix avec son père, domine les tapis rouges, fait des interviews et est photographié par les paparazzis. Mais DJ Khaled est loin d’être le seul à exposer son enfant sur la scène internationale. De nombreuses célébrités ou starlettes exposent leur enfant, comme Joseline Hernandez, star de téléréalité américaine qui a créé un compte Instagram à sa fille, où elle lance des piques au père, Stevie J, en utilisant la voix de sa fille, disant à quel point elle est « heureuse d’être avec maman » sachant que les deux parents se battent pour la garde… On peut aussi citer le petit Gavin, neveu du vineur américain Nick Mastodon. Ce dernier mettait Gavin dans des situations embarrassantes et loufoques et filmait son expression faciale. Ce jeune petit garçon s’est transformé en meme sur les réseaux sociaux, est devenu une star et le compte twitter reprenant ses expressions (@GavMemes) compte aujourd’hui plus de 220 000 abonnés.

Pas qu’outre-Atlantique

En lisant ceci, vous vous dites surement qu’il n’y a que les Américains pour faire ça. Il faudrait balayer devant notre porte ! En effet, si vous avez des enfants, des petits frères et sœurs, des petits cousins et qu’ils naviguent parfois sur YouTube, vous les avez surement surpris en train de regarder des chaines comme Démo Jouet (plus de 480 000 abonnés) ou Néo & Swan (plus d’1 700 000 abonnés). Ces différentes chaines sont gérées par des parents qui mettent en scène leur enfant sur YouTube lors de sorties dans des parcs d’attractions, des revues de jouets, des recettes, des vlogs etc… Au premier abord, cela parait assez familial et dépourvu de  problème, évoquant même une petite série américaine. Petit (ou grand) bémol, sur ces chaines YouTube, seuls les enfants sont filmés. Les parents sont très peu voire pas du tout sous le feu des projecteurs, comme sur la chaine Néo & Swan, où l’on ignore tout de la tête des parents.


On assiste là à un énorme changement en marche depuis plusieurs années. Le monde où les stars faisaient tout pour éloigner leurs enfants de la célébrité n’est plus. Nous avons basculé dans un univers où les parents surexposent leurs enfants sans même se demander s’ils aimeraient être célèbres plus tard. Michael Jackson cachait ses enfants sous des draps à chaque fois qu’ils sortaient avec lui pour qu’ils puissent être en paix. Aujourd’hui, nous avons un bébé de moins d’un an qui joue avec les flashs des photographes aux MTV Video Music Awards.


Laisser le choix aux enfants
 

Les parents ont atteint la célébrité, mais pourquoi l’imposer à leurs enfants ? Ne serait-ce pas à l’enfant de décider s’il veut vivre cette vie médiatique en étant grand ? Les parents ne mesurent pas l’énorme indécence qu’une simple photo ou une petite vidéo postée sur les réseaux sociaux peut avoir sur la vie future de leurs enfants. Ces derniers devraient réfléchir à quel jeu ils vont jouer après les devoirs plutôt que de se demander pourquoi des photographes les fusillent de flashs.
C’est à cause de la tendance à rendre les enfants trop vite adultes que des petites filles de neuf ans suivent un régime alimentaire spécifique pour leur future vie de mannequin ou commencent à faire des shooting photo maquillées et en talons. Laissez le choix aux enfants d’être célèbres ou non, mais ne l’imposez pas.

PAR ABLAYE KANE
PHOTO WIREIMAGE

05 octobre 2017

Le monde où les stars faisaient tout pour éloigner leurs enfants de la célébrité n’est plus. Nous avons basculé dans un univers où les parents surexposent leurs enfants sans même se demander s’ils aimeraient être célèbres plus tard.

Janvier, quand la rue est un nuancier

05/02/2019

Photos : les « gilets jaunes » à Paris le 8 décembre

09/12/2018

Cosplay is not Consent, la lutte anti-harcèlement à Paris Manga

25/10/2018

L’Ethereum Blockchain, solution des crises humanitaires ?

05/07/2018

1/8
Please reload