L’Euro 2016 est lancé ! Pendant un mois, jusqu’au 10 juillet prochain,  ballon rond va rythmer les journées de chacun. La compétition étant pour la remière fois ouverte à 24 équipes, certains pourraient s’affirmer comme des sérieux outsiders. Revue des forces en présence, groupe par groupe.

 

GROUPE A France - Suisse - Roumanie - Albanie
Après la victoire inaugurale des Bleus contre la Roumanie, dans ce qui apparaissait comme leur match le plus dur du premier tour, la France semble déjà en bonne posture pour se qualifier pour les huitièmes. Le prochain match contre l’Albanie ne devrait pas poser trop de problèmes, en espérant de pouvoir jouer ensuite contre les Suisses la première place du groupe. Cette première place, la France se la fera disputer, vraisemblablement, par les Roumains et les Suisses. La Nati a pris une longueur d’avance avec sa victoire contre l’Albanie hier (1-0) mais il ne fait aucun doute que la discipline tactique de la Roumanie leur posera de nombreux problèmes, le 15 juin. A tel point que l’on mettrait bien une pièce sur la Roumanie deuxième et la Suisse également qualifiée comme meilleur troisième.


GROUPE B Angleterre - Russie - Pays de Galles - Slovaquie

Voilà un groupe très homogène ! On pourrait aisément qualifier les Anglais de favoris s’ils n’avaient pas la mauvaise habitude de se vautrer à chaque grande compétition. Gageons toutefois qu’après  leur parcours éliminatoire exemplaire et leur potentiel offensif détonnant, ils sauront se hisser en tête de ce groupe. Leur match d’entrée contre la Russie (1-1) a plutôt bien illustré les pensées sur cette équipe : très séduisante mais terriblement poreuse en défense. Derrière, difficile de faire le tri… Les Russes ont l’expérience pour eux mais semblent en-deça de Gallois qui seront ultra-déterminés pour leur première grande compétition. Emmenés par Gareth Bale, nul doute qu’ils ne devront pas être pris à la légère, ils l’ont prouvé contre les Slovaques (2-1).  Justement, la  Slovaquie, la moins connue des équipes de ce groupe à une bonne tête d’outsider. Avec Marek Hamsik en leader, les Slovaques pourraient être un des sensations de ce premier tour, attention à la désillusion pour les Russes…

 

 

GROUPE C Allemagne - Ukraine - Pologne - Irlande du Nord

Voilà un nouveau groupe qui nous fait nous lécher les babines… Les champions du monde allemands, avec des Polonais qui leur ont posé d’énormes problèmes en qualification, flanqué d’une Ukraine qu’il ne faut surtout pas sous-estimer, demandez donc aux Bleus…Les Ukrainiens ont une génération en or vieillissante qui aura là une des dernières occasions de briller. Enfin, l’Irlande du Nord, qui fait figure d’épouvantail du groupe, devra tirer de la confiance de son parcours qualificatif pour faire bonne figure. La première place sera très disputée entre les Allemands et les Polonais, qui pourront montrer à toute l’Europe l’étendue de leur talent, incarné évidemment par Robert Lawandoski.

 

GROUPE D Espagne - République Tchèque - Turquie - Croatie

Du beau monde dans ce groupe. Les Champions d’Europe en titre espagnols voudront se racheter de leur dernier Mondial catastrophique. Pour cela, affronter la Croatie et son milieu Modric, Kovacic, Rakitic en or et la Turquie et ses bouillants supporters, pas sûr que cela soit la meilleure chose possible. La République Tchèque, de son côté, semble bien trop limitée pour inquiéter ses trois partenaires. Empêtrée dans un scandale d’abus sexuel qui semble habilement étouffé, l’Espagne devrait s’en tirer avec pour finir une finale contre la Croatie qui sera à n’en pas douter magnifique. De leur côté, les Turcs ont une équipe très séduisante mais ont déçu face aux Croates pour leur entrée en lice (0-1), et il va leur falloir montrer bien plus pour faire partie des meilleurs troisièmes.

 

GROUPE E Belgique - Italie - Irlande - Suède

Encore un groupe très homogène. Si la Belgique et l’Italie, deux nations qui ne feraient pas tâche comme vainqueur devraient s’en tirer en tête, la place de troisième, possiblement qualificative, devrait devrait faire l’objet d’une intense bataille. La Suède s’appuiera évidemment sur son Zlatan, aidé par Kallström alors que les Irlandais et leur fidèle public seront, eux, plus concerné par une logique de groupe pour compenser l’absence de star internationale, mis à part un Keane sur le déclin. Une catastrophe n’est pas à exclure pour les Italiens, éliminés au premier tour il y a deux ans et qui n’ont pas vraiment retrouvés de certitudes. Il y a donc un coup à jouer dans ce groupe très ouvert.

 

GROUPE F Portugal - Islande - Autriche - Hongrie

Un des groupes les plus faibles de la compétition. Le Portugal est toujours aussi imprévisible, capable du meilleur et surtout du pire. L’Islande est l’invitée surprise de l’Euro, après avoir plus ou moins éliminé les Pays-Bas en éliminatoires. L’Autriche va être un des outsiders principaux de la compétition. Seule la Hongrie semble un cran en-dessous. Les Portugais devraient se méfier d’Autrichiens qui auront le mors aux dents, emmenés par un David Alaba au top de sa forme.

PRONOSTICS