Ce week-end, du vendredi 6 au dimanche 8 juillet se tiendra la 14e édition des Terres du Son, l’éco-festival qui fait bouger le Centre-Val de Loire comme jamais. Nous partons en petites foulées au Domaine de Candé, observer à la loupe ce que nous réserve cet événement.

Par Julia Maz-Loumides
Photos Rémy Chanteloup et Fabien Garou - Terres du Son

4 juillet 2018

Eco-friendly

 

Aller aux Terres du Sons n’est pas anodin : c’est devenir un éco-festivalier tout en effectuant des éco-gestes durant cet éco-festival. Vous l’aurez compris, au Domaine de Candé, le mot sacré reste l’écologie. Alors, du 6 au 8 juillet 2018, pour sa 14e édition, les Terres du Sons mettent le paquet : entre une programmation solide, un engagement actif et un éco-village gratuit, la Touraine Loire Valley n’a qu’à bien se tenir !

L'affiche des Terres du Son

Le coeur battant de l’événement se tiendra bien sûr dans l’Eco-Village : un espace gratuit, festif et convivial qui se veut réunir tous les festivaliers pour un moment de partage. Conférences, débats, concerts en pleine nature, espace associatif, producteurs locaux, artisans et expositions, cette ville miniature deviendra le point de rendez-vous des acteurs du festival.
 

Vous le savez, à La Pause Actu, on apprécie autant les bons sons que la bonne restauration, nous avions mis l’accent sur cet aspect pour Marsatac. Aux Terres du Sons, la barre s’élève encore plus haut : au village gastronomique, des paysans tourangeaux prépareront des menus inédits, 100 % locaux et bio, pour le plus grand plaisir de vos papilles.

Et, au détour du village associatif qui tournera autour de cinq thématiques principales dont l’alimentation et l’agriculture, les déchets et le recyclage, l’énergie, la nature et la biodiversité ainsi que la solidarité, les festivaliers pourront croiser des porteurs de parole. Le but : répondre à leurs questions en toute légèreté, ils afficheront les réponses dans le village. Après avoir admiré la superbe vue sur la Touraine, il sera même possible d’apercevoir Lucien ! Non, il n’est ni un artiste, ni un bénévole et encore moins un personnage politique. Lucien, c’est le camion à panneaux solaires qui permettra de rendre autonomes certains espaces du festival ainsi que de vous permettre de recharger vos téléphones à vélo. Pas mal ce Lucien.

Quand on vous disait que les Terres du Sons étaient vraiment éco-friendly…

Éclectique et électrique

 

Du vendredi au dimanche, Les Terres du Son alternent entre têtes d’affiche attirantes et artistes venus du monde entier pour nous faire découvrir une sélection particulièrement alléchante.

Amoureux du hip-hop, Gaël Faye et Némir feront votre bonheur tandis que côté rap c’est Lomepal et Roméo Elvis qui prennent la relève. Nos oreilles frétillent aussi à l’annonce de Calypso Rose, Feu! Chatterton et Fakear, sans oublier Juliette Armanet et Her. Mais l’éco-festival promet bien plus et met en avant nombre de groupes plus intimes qui trouvent leur public au fur et à mesure.

Côté British, tout droit venu d’Angleterre, l’album Prince of Tears de Baxter Dury viendra déverser sa mélancolie amoureuse sur la Prairie tandis que Nadia Rose s’occupera de débiter ses punchlines enflammées. Pour clôturer la journée du dimanche, les festivaliers pourront découvrir les notes électros de Synapz ou celles tintées de dubstep de CTRL-Z, sans oublier le groupe pop Thé Vanille qui nous fera l’honneur de papoter avec nous après leur scène… le tout à retrouver dans le prochain FestiTour !