Lettre 4 – Semaine 8/35 – Dublin

 

Mes très chers Papinou et Maminou !                        

 

En guise de préface, avant de vous plonger dans la lecture de cette lettre, histoire de bien vous imprégner de l’ambiance « météorologique » dans laquelle je vis au quotidien, je vous conseille de sortir dans votre jardin à Dunkerque : Au milieu de la verdure, arrêtez vous un instant, respirez l’air froid, levez la tête vers le ciel gris et fermez les yeux tout en appréciant l’humidité ambiante… Prenez le temps de méditer sur votre vie, vous sentez ces désagréables petites gouttes de pluie qui viennent vous chatouiller le visage et vous tremper en deux secondes ?

Pour le dire plus vite, il fait moche et froid, tous les jours… Si vous désirez de plus amples informations concernant le nombre de minutes de soleil le reste de l’année, un diagramme circulaire traitant de la météo irlandaise est à votre disposition en bas de page.
 

Maintenant que vous êtes prêts pour la suite des aventures, je vais vous parler de la vie au ralenti que nous menons depuis que nous avons changé d’heure : le « soleil » se lève à 8 heures et se couche à 17 heures, ce qui rend les journées extrêmement courtes. La période d’Halloween est déjà finie et depuis ce week-end les décorations de Noël ont fleuri partout de Grafton Street à O’connell Street, les grandes rues commerçantes. Ces installations donnent une ambiance très festive à la ville et reflètent à merveille le tempérament joyeux des habitants !
 

Malgré cette atmosphère enchanteresse le « Black Friday », jour des grandes promotions vestimentaires viendra briser ce relâchement général ce vendredi 24 novembre. Ca promet d’être un jour de courses à tous les niveaux !  

En même temps il faut bien qu’ils noient leur chagrin dans la consommation les Irlandais (ce que je ne fais jamais bien entendu), c’est quand même la quatrième fois qu’ils ne se qualifient pas pour la Coupe du monde de football : ils ont perdu 5-1 mardi dernier contre le Danemark. Le soir du match, les supporters irlandais arboraient fièrement le vert et l’orange du pays contre les supporters danois ayant revêtu des écharpes rouges et blanches aux couleurs du drapeau national. Nous nous sommes attardés dans un pub avec des amis afin de profiter du spectacle et des éclats de rire malgré la cuisante défaite.
 

Quand je suis rentrée à la maison, Alex, un des jumeaux fan de foot, était vraiment déçu du score et même si je ne suis absolument pas intéressée par cette compétition, j’étais réellement triste de le voir dans cet état…

Pour enchainer sur un point plus positif, vous qui aimez la chanson, j’ai eu la chance d’assister à la comédie musicale de l’école de Taylor Hynes, l’autre jumeau de ma famille d’accueil. Ils ont joué Grease et ça en valait la peine, vous auriez adoré ! Les élèves étaient très talentueux, les costumes et  les décors très fidèles au film et les chansons toutes au rendez-vous. Je vous mets quelques clichés de la représentation et la vidéo de la mythique chanson You’re the one that I want , vous savez celle qui commence par « I GOT CHIIIIILLLLL, THEY’RE MULTIPLYING AND I’M LOOOOOSING CONTROL !!!!» et après on ne sait pas la suite alors on s’arrête de chanter… Si vous voulez voir Taylor chanter pour de vrai, en 2016, il avait été présélectionné pour représenter l’Irlande lors de l’Eurovision Junior. Vous avez simplement à cliquer sur ce lien et son tour est à 9.25 minutes, en irlandais évidemment. Oui, je vis dans une famille famous.

 

Avant de vous laisser, j’aimerais quand même vous présenter Mary Robinson, première femme présidente d’Irlande, septième à occuper le poste de président et Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme de 1997 à 2002. J’ai découvert cette femme extrêmement inspirante en cours de culture historique. Je vous recommande de jeter un coup d’œil à son interview dans le (superbe) documentaire « Human » de Yann Arthus Bertrand, promis ça ne dure pas longtemps et c’est très intéressant. Quand je vois ce que cette femme a accompli, les idées de paix qu’elle n’a jamais cessé de véhiculer, la façon dont elle a usé de son influence pour défendre des causes liées au bien de l’humanité, aux droits des hommes et aux nouveaux défis de notre temps, je ne peux pas m’empêcher de penser que j’aimerais lui ressembler.

 

Une petite joke in english pour conclure parce que le sens de l’humour ça se travaille dans toutes les langues : "What did the barman say when the ghost asked for a drink ? => Sorry, sir, we don’t serve spirits !"  Je vous laisse comprendre.

 

Hugs and kisses !

See you for christmas !

 

Manon

PAR MANON DEBUT
23 novembre 2017

En voir plus