Hommage à Johan Cruyff

Cher esprit du football,

 

Ce jeudi 22 mars, tu as perdu l'un de tes plus célèbres ambassadeurs, Johan Cruyff. Il a perdu son combat contre le cancer du poumon. Mais avec sa mort, je me suis rendu compte, de par les hommages qui se sont succédés, qu'ils avaient raison, il est immortel. Cruyff faisait partie de ceux qui donnaient l'impression que le football était facile. Il faisait de toi un art. Là j'entends déjà des gens qui râlent « nan mais le football c'est juste courir derrière un ballon, et blablabla ». Mais ses gestes techniques, ses doubles voire triples coups de reins comme celui contre l’Allemagne en 1974 en finale de coupe du monde, ses lobs… c'était de l'art. Tu as perdu l'un des tes fils spirituels qui a le plus influencé ce que tu es aujourd’hui, déjà parce que sans lui, Messi n'aurait peut-être jamais connu le niveau qu'il a aujourd’hui. En effet, il a créé le plus célèbre et le meilleur de tes centres de formation, la Masia. On lui doit donc des joueurs comme Puyol, Piqué, Busquets, Xavi, Iniesta. L'Espagne lui doit quasiment sa Coupe du monde, et ironie du sort, les Espagnols ont gagné en 2010 contre les Pays-Bas. Mais Cruyff a surtout apporté une nouvelle conception du football et un culte du beau jeu plutôt que du résultat, ainsi qu'une formation en 3-4-3 que Pep Guardiola, disciple avoué, à réutilisé l'année de son sextuplé entre 2008 et 2009. Pour les Néerlandais, il a clairement dépassé ta dimension et est devenu une véritable icône avec ses cheveux longs, son look de Beatles, les cigarettes qu'il fumait en cachette avant et pendant les matchs. Il était devenu une icône populaire au Pays-Bas comme tu n'en a pas beaucoup créé. Aujourd’hui tes amateurs se souviendront de lui de plusieurs façons, soit comme du premier triple Ballon d'Or, 71,73 et 74 ou comme une des joueurs phares de l'Ajax du début des années 70 lorsqu'elle a remporté trois Coupes d’Europe des clubs champions de suite 71,72,73 avant de partir au FC Barcelone ou comme de l’entraîneur qui a remporté la première coupe d’Europe des clubs champions du Barça en 1992. Moi personnellement, je me souviendrai de lui comme celui qui a mystifié l'équipe Allemagne pour obtenir un penalty transformé par son demi-frère Johan Neeskens en 1974.

 

Alors je voudrais, cher esprit du football, que lorsque tu verras Cruyff, car je pense qu'il viendra te voir pour prendre sa place dans ton panthéon, que tu lui dises merci pour tout ce qu'il a fait pour toi.

 

A bientôt, j’espère, cher esprit du football.

 

Thomas

(Wikimedia Commons)