Les 21 et 22 juillet se tenait dans la ville de Dinan, en Bretagne, la 23e édition de la Fête des Remparts. Un rendez-vous médiéval se tenant tous les deux ans rassemblant costumes, artisanat d’époque et contes en tous genres. Retour en photos sur dix siècles d’histoire…

Texte et photos 
Julia Maz-Loumides

30 juillet 2018

Le pari semblait impossible et pourtant la Fête des Remparts de Dinan l’a tenu : conter aux visiteurs mille ans d’histoire en un week-end festif. Cracheurs de feu, joutes équestres, marché médiéval, artisans, spectacles et costumes d’époques ont rythmé ces deux jours hors du temps.

Arpenter les rues de la cité médiévale en ce week-end de juillet c’est se risquer à rencontrer des chevaliers, des paysannes, des vikings et autres gentes dames toutes plus chaudement vêtues les unes que les autres. Dans le lot se cachaient quelques elfes à la pupille fendue, des orques venus d’un autre monde et de multiples costumes finement travaillés. Les meilleurs, ceux respectant l’époque, les textiles et les matières, pouvaient même accéder gratuitement à la fête et aux animations.

Qui a dit que la musique n’existait pas il y a 1000 ans ? Les troubadours de la Compagnie du gras jambon savaient mettre dans l’ambiance sur une des scènes de la cité avec leur hard rock médiéval (oui, je vous assure, ça existe), munis de leur slogan minutieusement déniché : « Experts dans lard de divertir les jambons ! »
 

Les combats de chevaliers prenaient rapidement le relais, épées et lances s’entrechoquant dans un terrible bruit de ferraille, reproduisant la violence de l’époque : les morts en moins rassurez-vous. Et, dès que la nuit tombait, les cracheurs de feu assuraient la relève, juste après le bal, imposant leurs flammes, tels d’indomptables dragons venus terroriser la ville médiévale.

Ce chevalier en armure arpente les rues sous les photographies incessantes des visiteurs, cette ambiance lui plaît particulièrement, étouffé dans sa cotte de mailles, il nous déclare : « Cela fait des années que je participe à la fête des Remparts. En se costumant notre but c’est aussi de mettre des étoiles dans les yeux des enfants ! »

Pour quelques euros de plus, les visiteurs pouvaient assister à une vraie joute équestre, un tournoi de chevaliers préparé au millimètre par la compagnie Arkaval Spectacles qui assurait le spectacle entouré du décor parfait : les remparts. Les gradins se remplissaient à chaque représentation et les chevaliers sur leurs montures savaient parfaitement comment ravir leur public.