Le dernier Superbowl, remporté pour la cinquième fois par les New England Patriots et suivi au États-Unis par plus de 110 millions de téléspectateurs, témoigne de la puissance du football américain outre-Atlantique. En France cependant, ce sport a beaucoup de mal à s'implanter.

 

Si le football américain n'apparaît en France que dans les années 1980 avec Laurent Plégelatte qui fonde le premier club français, les Spartacus de Paris, il faut noter que ce sport a été apporté par les Américains pendant la première guerre mondiale et que, dans les années 1950 et 1960, on retrouvait dans les bases de l'OTAN en France quelques clubs de football américain, comme les Paris Pirates. En avril 1983 est fondée le fédération française de football américain, présidée par son créateur Laurent Plégelatte, et compte neuf clubs et six cents licenciés. Cette fédération est juridiquement et officiellement reconnue en 1985 par l’État, puis reçoit cinq ans plus tard l'agrégation du CNOSF. C'est en 1993, sous l'impulsion du président de la fédération Jacques Accambray, que ce sport se voit attribuer le statut de « Sport de Haut Niveau » par le ministère des Sports. A partir de 1995, la fédération met en place en place une véritable organisation avec des divisons régionales. En 2015, la Fédération Française de Football Américain compte 215 clubs et 22 136 licenciés. A titre de comparaison, au niveau Européen, l'Allemagne en compte plus de 40 000.
 

Sur les plans européen et mondial, la France est une nation qui compte lors des compétitions internationales. En effet, lors du dernier mondial à Canton en 2014, elle a terminé quatrième et a été médaillée de bronze lors du dernier championnat d’Europe en Autriche.

 

Le football américain, malgré son coté spectaculaire, reste très peu médiatisé. En effet, il n'y pas de diffusion des championnats du monde, d'Europe ou de France sur nos petits écrans. Seul le championnat américain (la NFL) est diffusé, mais uniquement sur sur Bein Sports, chaîne où l’abonnement est nécessaire abonnement. Pour voir un match de football américain à la télévision publique, il faut attendre le Superbowl diffusé sur W9. Seulement, comme tous les sports diffusés aux heures de grand écoute aux Etats-Unis, il faut prendre en compte le décalage horaire. Le coup d’envoi du dernier Superbowl a donc eu lieu à minuit et demi en France. Cependant, malgré l'heure tardive, lors des deux derniers Superbowl, plus de 300 000 personnes étaient devant leur poste de télévision. Ainsi, on peut logiquement espérer une augmentation de l’intérêt pour ce sport, d'autant plus au vu du spectacle offert lors du dernier Superbowl en janvier dernier.

 

 TÉMOIGNAGE 

"Le sport le plus physique, le plus tactique et le plus technique"

Arnaud Couanon-Vertueux, joueur depuis 14 ans et entraîneur/éducateur depuis huit ans au sein du club des Molosses d'Asnières sur Seine, évoque pour nous sa vision du football américain.


Sa carrière

"J'ai évolué en équipe de France Junior entre 2005 et 2007 (Champion d'Europe 2006 en Suède) et en équipe de France Sénior de 2012 à 2015 (3ème au Championnat d'Europe 2014 en Autriche). Je suis actuellement salarié au sein du club des Molosses, je m'occupe de la logistique liée au Match, et de différents projets concernant le développement de notre association sportive."

 

La fédération
"La Fédération Française de Football Américain compte aux alentours de 200 clubs en France pour à peu près 20.000 licenciés.Elle s'occupe des championnats nationaux de Division 1, Division 2 et Division 3 , ainsi que le Championnat U19 et du Challenge Féminin. Les Ligues régionales s'occupent des championnats régionaux (équivalant à la Division 4) et des Championnats territoriaux U16 et U14."


L’image du football américain en France

"Le football américain est très peu médiatisé en France, et on a souvent une mauvaise image de ce sport à cause de reportages ou d’articles qui ne reflètent aucunement notre pratique. En effet, il faut faire la différence entre ce qui se fait ici et outre-Atlantique, où c'est un véritable business, un show spectaculaire où les athlètes vont beaucoup plus vite et où les chocs sont beaucoup plus violents. Chez les jeunes, nous axons l'apprentissage sur le côté sécuritaire, comment placer sont corps pour éviter les collisions à la tête, utiliser ses mains et son torse. Nous prenons bien sur exemple sur les Etats-Unis et le Canada qui, justement, commencent à avoir une approche différente axée sur la sécurité des pratiquants."


Le prix

"Le football américain en France est un sport cher, dans le sens ou il y a énormément d'équipements à se procurer pour le pratiquer. Au rugby, une paire de crampons, des chaussettes, un maillot et un short suffisent. Au football américain, nous avons besoin d'un casque, d'une épaulière, de protections de hanche, genoux, coccyx, cuisses regroupées dans un pantalon, des crampons. Cela monte donc très vite sur le plan financier, même si beaucoup de clubs propose de la location à l'année pour le casque et l'épaulière (compter aux alentours de 400€ pour l'achat d'un bon casque neuf et d'une bonne épaulière neuve)."


Les atouts

"Ce sport reste assez attractif par ses qualités visuelles. C'est beau à regarder et si on a pris le temps de faire l'effort de comprendre les règles, on se rend vite compte de l'importance du côté tactique. Le foot américain est très intéressant par ses valeurs d'engagement, de cohésion et d'entraide, c'est le sport d'équipe par excellence ou chaque joueur a besoin de l'autre pour pouvoir s'exprimer.

Tous les gabarits sont nécessaires dans une équipe, du petit agile au grand rapide en passant par les gros puissants."


Le physique et la technique

"Ce sport est, pour moi, parmi les sports collectifs, le plus physique, en termes de défi physique et de combat collectif. Le plus tactique, que ce soit pour attaquer ou pour défendre, on n’imagine pas le nombre de possibilité stratégique que l'on peut avoir. Et le plus technique, car les détails dans les déplacements deviennent presque outranciers. Il faut également être fort mentalement lorsque l'on atteint un certain niveau de pratique."  

PAR THOMAS FLENET
PHOTO AFP

'Le foot américain est très intéressant par ses valeurs d'engagement, de cohésion et d'entraide, c'est le sport d'équipe par excellence ou chaque joueur a besoin de l'autre pour pouvoir s'exprimer'

Lors du dernier mondial à Canton en 2014, l'équipe de France a terminé quatrième et a été médaillée de bronze lors du dernier championnat d’Europe en Autriche.