L'annonce du prix Nobel de la littérature le jeudi 13 octobre a marqué la fin de dix de jours durant lesquels les vainqueurs des différents prix Nobel ont été désignés.
 

Tout d'abord, rappelons ce qu'est le prix Nobel. C'est une récompense à portée internationale qui a été remise pour la première fois en 1901. Les prix sont décernés chaque année à des personnes « ayant apporté le plus grand bénéfice à l'humanité » dans divers domaines tels que la médecine ou la physique par exemple. La création de cette récompense a suivi les derniers vœux d'Alfred Nobel, inventeur de la dynamite.

Le premier prix Nobel décerné de la session 2016 était celui de médecine. Il a été attribué le lundi 3 octobre au japonais  Yoshinori Ohsumi pour ses travaux sur le mécanisme "d'autophagie", processus essentiel au renouvellement cellulaire.

Le deuxième prix Nobel à avoir été décerné est celui de physique. Il a été donné aux britanniques David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz pour leur découverte théorique des transitions de phases topologiques dans la matière. Par phases topologiques, on entend ici les phases qui apparaissent lors d'un changement d'état comme le passage de de l'état solide à liquide par exemple.

 

Le prix Nobel de chimie 2016 a été attribué le mercredi 5 octobre au Français Jean-Pierre Sauvage, au Britannique James Fraser Stoddart et au Néerlandais Bernard Lucas Feringa, de l’université de Groningen aux Pays-Bas, pour leurs travaux sur la conception et la synthèse de machines moléculaires. Par machine moléculaire, on entend un système de l’échelle du nanomètre composé de molécules aux mouvement que l'on peut contrôler et pouvant accomplir des taches précises lorsqu'on leur envoie de l’énergie.

Le prix Nobel de la paix a été attribué le vendredi 7 octobre 2016 aux président colombien Juan Manuel Santos pour son rôle et ses effort dans le processus de paix au sein de l’État colombien et avec à la guérilla des FARC. Unique prix Nobel remis en Norvège, le prix Nobel de la paix récompense une personnalité ou un groupe de personnalité ayant œuvré pour la paix chaque année. En 1993 par exemple, Yitzhak Rabin, Shimon Peres et Yasser Arafat l'avaient obtenu suite aux accords d’Oslo qui laissaient entendre une possible résolution pacifique du conflit israélo-palestinien. Pour le président colombien, il s'agit maintenant de faire comprendre à la population que le demi-siècle de guerre fratricide entre la Colombie et les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie doit se terminer, ce qui ne semble pas choses aisée puisque l'accord de paix a été refusé par référendum par la population colombienne le dimanche 2 octobre. Cependant , la fondation Nobel a voulu souligner les efforts du président colombien qui a risqué tout son capital politique pour mettre fin à cette guerre et qui s'est engagé à continuer coûte que coûte sur la même voie pacifique.

Après avoir décerné les prix Nobel de médecine, de chimie et de physique, l’académie suédoise a décerné le prix Nobel d’Économie à Oliver Hart et Bengt Holmström pour leur travaux sur la théorie des contrats. Le jury a expliqué que ces chercheurs avaient "développé la théorie du contrat, un cadre exhaustif d'analyse des multiples aspects du contrat comme la rémunération des dirigeants basée sur leur performance, les franchises ou les copayeurs dans les assurances, ou encore la privatisation de secteurs publics".

 

Enfin, le dernier prix Nobel remis été celui de littérature. Il a été attribué au chanteur américain Bob Dylan « pour avoir créé […] de nouveaux modes d’expression poétique ». C’est la première fois que l’académie suédoise récompense un musicien pour le prix Nobel de littérature. Dylan succède ainsi à la Biélorusse Svetlana Alaxievitch.


Thomas Flenet
(Crédits photo : AFP)