C’est ce dimanche 29 novembre que sont tombés les chiffres officiels des ventes de 25 pour sa première semaine d’exploitation. Et ce sont 3.38 millions d’album qui ont trouvé acheteur, en physique et en digital, aux Etats Unis. Ce score éclate donc plusieurs records. Tout d’abord celui de l’artiste féminine ayant vendu le plus d’album en une semaine, qui était jusqu'alors détenu par Britney Spears avec Oops I did it again, paru en 2000.  Mais aussi celui de l’album vendu le plus en une semaine tous sexes confondus,  auparavant détenu par l’ancien groupe de Justin Timberlake, NSYNC pour No Strings Attached, qui s’était vendu à 2.42 millions d’exemplaires il y a quinze ans.

La chanteuse britannique a également réécrit le livre des records dans son pays natal. En effet l’artiste a vendu un tout petit peu plus de 800 000 exemplaires de son album outre-manche, écartant donc le précédent record appartenant à Oasis, qui avait vendu 700 000 exemplaires de son Be Here Now à l’été 1997. Un record que l’on pensait impossible à battre il y a encore quelques semaines. Autre haut fait, l’opus se permet d’être classé numéro 1 dans les classements d’Itunes de 111 pays. Le seul pays à résister au phénomène Adele est le Japon, pourtant deuxième marché le plus important du disque.

Il faut néanmoins souligner que ces données proviennent de Nielsen Music, qui a commencé a comptabiliser les ventes à partir de 1991.  Avant cette date, les majors eux-mêmes donnaient les chiffres de ventes, et ils étaient bien souvent truqués.


Un succès prévisible
 

Au final, si on est choqué de voir le nombre de 3.38 millions apparaitre, on l’est beaucoup moins de voir qu’Adele a battu les records de Spears, Oasis et N’SYNC. En effet, tous les éléments propices à la vente étaient présents. Par exemple, celui du mythe du retour triomphant, puisque le dernier album d’Adele n’est autre que 21, sorti en janvier 2011, il y a plus de 4 ans. Album qui au passage s’est vendu a plus de 30 millions d’exemplaires, ce qui en fait l’album le plus vendu du XXIème siècle. On peut aussi citer son opération des cordes vocales, durant laquelle elle aurait pu perdre sa voix a tout jamais, ce qui dramatise encore plus la situation.
Le succès du single Hello n’est également pas à oublier,  lui qui a également battu des records, plus particulièrement celui du nombre de vues sur Youtube en 24 heures avec 27,7 millions de vues. Un record détenu jusqu’alors par Taylor Swift et sa vidéo all-stars de Bad Blood.

Ajoutons à cela unr campagne de communication monstrueuse, une tournée sur TOUTES les grandes émissions du monde, et on se retrouve avec un album aussi puissant commercialement.


L’autre facteur, celui de la star qui ne veut pas en être une
 

C’est également le coté terre-à-terre d’Adèle qui plaît aux gens. Cette artiste abhorre totalement la célébrité qu’elle considère comme toxique, et affectant la personnalité des gens. Et c’est vrai qu’en 4 ans, on n’a pas beaucoup entendu parler de l’artiste : effectivement, peu de gens le savent, mais elle est devenue mère en 2012. Elle s’éloigne de tout ce qui peut la rendre célèbre et qui ne serait pas dû à la musique. Adele déclare notamment que la célébrité n’est pas la vraie vie, et qu’elle ne veut pas vivre dans un faux monde. Elle refuse également de se soumettre au diktat physique de la célébrité. L’artiste et rondouillette et l’assume pleinement.

Elle se fout tellement de la célébrité, et, en quelque sorte, de son image, qu’elle reste authentique, et le montre très régulièrement dans les interviews télévisées, n’hésitant pas à blaguer sur des sujets pas forcément très classes. Et pourtant, cela ne l’as pas empêché de rafler 7 Grammys en 2012, portant son total à 10, ainsi qu’un Oscar en 2013 pour Skyfall.

 

 

PLUS VITE QUE LA MUSIQUE #7

par Maxime Wangrevelain

Adèle, toujours plus haut

On s’attendait à un énorme succès, peut-être un record, peut-être deux. Adele est de retour avec 25, et avec elle tout les records tombent, même ceux qui datent de plus de 15 ans. Un joli fait d’armes à l’heure de la crise du disque. Chapeau l’Anglaise.