Road to the referendum #3 : 
A une semaine du vote, le camp du Brexit prend de l'avance

Remain ? Leave ? Telle est la question pour l’Angleterre, qui votera le 23 juin prochain son adhésion à l’Union Européenne.
 

Dur dur pour les opposants au Brexit. A à peine plus d’une semaine du vote, les partisans du Leave semblent gagner du terrain. En témoignent trois sondages publiés cette semaine qui exposent une avance nouvelle pour le camp du Brexit : 54%/46% pour le Time, et cette tendance est confirmée par le Guardian et The Independant, qui annoncent respectivement 53/47% et 55/45%.  La faute aussi à des prises de position en faveur du Brexit : le très populaire Sun offrait ce mardi 14 juin une Une marquée « Be Leave in Britain ». « C'est notre dernière chance de nous retirer de Bruxelles et de sa politique non-démocratique...  et il est temps de la saisir ! » sous-titre le journal dans l’édito publié sur Internet et dans les pages du journal. « La Grèce est ruinée. L'Italie risque de connaître le même sort, avec des conséquences encore plus désastreuses. En Espagne, 45% des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage. Et de nombreux pays encore plus pauvres et encore plus mal gouvernés sont sur le point d'intégrer l'Union » met en garde le quotidien conservateur. Même  le Guardian pourtant impliqué dans le campagne du « Remain » semble hésitant, face à un Premier Ministre tout aussi fragile.


Des promesses opposées 
 

Les grands thèmes de campagne restent les mêmes : coté Leave, on met en avant l’immigration comme un danger pour le pays. Les derniers chiffres (330 000 entrées en Angleterre en 2015) sont défavorables à David Cameron, qui avait souhaité ramener ce chiffre à 100 000. Ce chiffre n’est pas, selon RFI, lié à la crise actuelle des migrants, mais il est pourtant très utilisé du coté des partisans du Brexit. Coté Remain, on met en garde contre les difficultés économiques que connaitrait le pays avec un Brexit : et les chiffres semblent aller dans ce sens. A une semaine du vote, la monnaie anglaise a perdu de sa valeur (moins 4,3% face à l’Euro, et moins 3,7% face au dollar depuis le 25 mai), et cette chute semble accompagner la montée du Brexit dans les sondages. La monnaie et le marché britannique pourraient bien souffrir d’un départ de l’Europe, et la campagne des partisans du Brexit semble bien dans la difficulté quant à prévoir l’avenir économique du pays. Elle joue les grandes promesses, et le refus des grandes institutions (Bruxelles, grands instituts économiques).

 

Encore une semaine de campagne pour les deux cotés : et tous les médias britanniques ont les yeux tournés vers ce scrutin. Et vous, vous votez « Remain » ou « Leave » ?

(Crédits photo : AFP)