Laissez-nous tranquilles #5 : TF1 Music Awards

10/11/2015

Depuis Cannes, les NRJ Music Awards ont comme chaque année eu lieu samedi soir, en direct sur TF1. Une distribution de prix jouée d’avance qui ne surprend plus personne.
 

 Nikos Aliagas présente les NRJ Music Awards depuis 2009. (TF1)
 


La photo de famille musicale de TF1 est caractérisée par deux valeurs : la jeunesse et le dynamisme. Les NRJ Music Awards, rendez-vous annuel de la première chaîne, se doivent donc de faire honneur à ce crédo. Présentée par l’indéboulonnable Nikos Aliagas, la cérémonie atteint son objectif, mais manque cruellement de valeur musicale à proprement parler…
A La Pause Actu, nous ne sommes peut-être pas les mieux placés pour parler : l’âge moyen de la rédaction est bien trop élevé pour vraiment profiter de ce grand moment de télévision ! Au vu des artistes récompensés, il n’est pas dit que nous ayons totalement tort. Comme chaque année depuis quatre ans maintenant, M Pokora repart du sud de la France avec le prix de l’artiste masculin francophone de l’année. Comme chaque année, l’artiste international récompensé par le prix de révélation internationale l’est déjà depuis plusieurs années. Et bien évidemment, comme chaque année, des artistes comme Justin Bieber et One Direction viennent interpréter une chanson de leur répertoire, en donnant l’impression de n’avoir absolument rien à faire de la cérémonie à laquelle ils prennent part. Il faut dire qu’au milieu des nombreux problèmes techniques que la production doit affronter, la remise des prix est indéniablement jouée d’avance, à un point où les paris clandestins pris fa sur les potentiels gagnants ne doivent pas rapporter ne serait-ce qu’un centime aux joueurs.

La vitrine de TF1

Si elle est produite par NRJ, la cérémonie des NRJ Music Awards sert en vérité bien plus la cause de TF1 que celle de la Nouvelle Radio Jeune. Ces dernières années, la plupart des gagnants ont participé à un moment ou à un autre à un programme de TF1, que ce soit « The Voice » ou « Danse avec les Stars ».
Cette autopromotion peut exaspérer, mais est également totalement compréhensible.
Elle peut exaspérer, car en exploitant au maximum sa filière personnelle, TF1 s’expose à la répétition à chacune de ses cérémonies. Les révélations françaises sont ainsi constamment issues de « The Voice » (Kendji, Louane, etc.) tandis que l’omniprésence de M Pokora pourrait faire penser à un non-connaisseur que la musique française ne repose que sur les épaules de la tête d’affiche de la comédie musicale Robin des Bois. Bien évidemment, vendre une marque est important pour des chaînes comme TF1. Effectivement, quitte à produire et à diffuser des émissions musicales qui révèlent des jeunes talents, autant en profiter pour les mettre en lumière par la suite et les aider dans leur succès éclair,  pour éviter qu’ils ne deviennent d’énièmes feux de paille.
Cette autopromotion est également compréhensible, car le public qui se pose devant sa télé pour regarder les NRJ Music Awards est composé en grande majorité de téléspectateurs habitués des émissions de TF1 et appréciant donc les artistes nominés dans les différentes catégories. C’est pour cette raison que la cérémonie dépasse chaque année les 5 millions de téléspectateurs, frôlant quasiment à chaque fois les 30% de parts d’audience. Exactement comme les autres émissions musicales de TF1.

Contraste cérémonial

La cérémonie en elle-même est bien pensée, et met régulièrement en valeur des artistes ayant marqué les générations précédentes, comme Sting et Charles Aznavour cette année. Mais comment peut-on prendre au sérieux une émission qui a offert un prix d’honneur à Christophe Maé et Justin Bieber pour l’ensemble de leur carrière, et dans laquelle les meilleurs moments musicaux sont enregistrés au préalable ? Malgré un concept bien pensé, les NRJ Music Awards manquent cruellement de réalisme dans les aspects les plus élémentaires de leur concept. En effet, faire voter le public revient à fausser les récompenses, puisqu’il va sans dire que l’artiste ayant la communauté de fans la plus active sur les réseaux sociaux a toutes les chances de l’emporter, quelle que soit sa qualité musicale. Cette cérémonie n’est donc rien d’autre qu’une adaptation annuelle de longs télé-crochets où le vainqueur est choisi par les téléspectateurs… mais n’est-ce pas ce que le public demande aujourd’hui ? Les NRJ Music Awards sur TF1 ne sont en tout cas pas près de changer de forme, au grand dam de la musique dans son ensemble.

Please reload