Laissez-nous tranquilles #7 : Trump récupère vite !

23/11/2015

La récupération est un art à part entière. Et quand il s’agit de politique, Donald Trump va souvent plus vite que les autres. Cette semaine particulière nous l’a une nouvelle fois rappelé.
 

 

Il y en a qui n’ont pas peur de la polémique, décidément. Deux jours après les attentats de Paris qui ont fait au moins 130 morts et plusieurs centaines de blessés, il fallait bien s’attendre à ce que quelqu’un trouble l’ordre des choses et l’émotion palpable qui régnait sur la France et une grande partie de la planète. Hors du cadre franco-français où l’union politique a été quelque peu cassée par les propos de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen qui, on a tendance à les comprendre, pensent d’abord aux régionales qui semblent prêtes à leur sourire, les réactions marquantes de la semaine sont bien évidemment celles de l’américain Donald Trump. L’extravagant homme d’affaires américain reconverti candidat aux primaires républicaines n’en manque pas une pour mettre en avant ses valeurs conservatrices très américaines, quelle que soit la situation. Samedi 14 novembre, soit le lendemain des attentats, il a déclaré lors d’un discours au Texas que « les choses se seraient sûrement passées autrement si les français avaient des armes ». Plus de 10 mois après les attentats de Charlie Hebdo à la suite desquels il avait tenu les mêmes propos, à peu de choses près, sur Twitter, Trump rejoue donc à son sport favori : le surf sur la vague des attaques terroristes.

                                                                   
Lire la suite

Please reload