Boko Haram, une marche sans fin vers la terreur

Après les attentats de Paris revendiqués par Daesh et l’attaque contre l’hôtel Radisson à Bamako, revendiqué cette fois-ci par Al Qaïda, c’est désormais au tour de Boko Haram de commettre des atrocités.

 

 (Pius Utomi Ekpe/AFP/Getty Images)


 

C’est hier que des attentats suicides ont eu lieu dans le nord du Cameroun, dans la ville de Fotokol, tout proche de la frontière avec le Nigéria. Ce sont 4 femmes kamikazes qui se sont fait exploser dans divers lieux de la ville. La cible aurait été un chef tribal local, connu pour être un coordonateur des troupes locales d’autodéfense, 3 membres de sa famille sont également décédés. Par ailleurs dans la nuit suivante, 4 personnes ont été tuées à Achigachia, également dans l’extrême nord du pays par des assaillants de la secte islamiste nigériane.


Lire la suite

Please reload