Brésil : une catastrophe écologique sans précédent

01/12/2015

Alors que les monde a les yeux rivés sur Paris, où se déroule la COP21, les eaux du fleuve brésilien Doce ont été pollués par une impressionnante coulée de boue, contenant du plomb et de l’arsenic. On compte une dizaine de morts et d’importants dégâts environnementaux.
 

 (AFP)


Une catastrophe environnementale

C’est sans nul doute la pire catastrophe environnementale de l’histoire du Brésil, un des poumons écologiqueq de la planète. Le 5 novembre dernier, la rupture d’un barrage minier a engendré la pollution du fleuve Doce, par une coulée de boue polluée au plomb et à l’arsenic dans la province de Minas Gerais au sud-est du Brésil. Le gouvernement brésilien va réclamer 5,2 milliards de dollars aux compagnies minières responsables de cette catastrophe. Samarco, propriétaire du barrage, Vale et BHP Billiton. Selon Vale, les produits toxiques étaient déjà présents sur les rives du fleuve Doce, deuxième plus grand du brésil et aujourd’hui complétement pollué. L’immense coulée de  boues toxiques a ravagé plus de 650 kilomètres de terres brésiliennes jusqu’à l’océan Atlantique. Les dégâts sont considérables, plusieurs milliers d’animaux sont morts intoxiqués par le mercure et les différents produits que contenait la boue, et les zones de forêts tropicales sont dévastées alors qu’au moins 13 personnes ont perdus la vie a Bento Rodrigue, ravagé par la boue. La coulée de boue s’est finalement répandue jusqu’à l’Atlantique, laissant des centaines de milliers de personnes sans eau potable pendant plusieurs jours. 

Lire la suite

Please reload