Laissez-nous tranquilles #17 : Glissades footballistiques

17/02/2016

Le (nouveau) dérapage de Serge Aurier ce week-end remet en lumière, si ce n’était déjà le cas, le problème de l’« agir sans réfléchir », récurrent dans le monde du football.
 

 
On ne sait plus quoi penser, décidément. Les certitudes des fans de foot sont sans cesse remises en question, quasiment chaque mois, par des actions isolées qui affectent l’image du premier sport au monde, déjà tant décrié. La vidéo Periscope de Serge Aurier, enregistrée par des internautes et publiée immédiatement après les faits, est la dernière en date. Dans celle-ci, l’Ivoirien, accompagné d’un de ses amis proches, insulte ouvertement son entraîneur Laurent Blanc et certains de ses coéquipiers comme Salvatore Sirigu, tout en semblant trouver cela parfaitement normal. Après tout c’est vrai, faire une vidéo en live sur Internet est le moyen le plus sûr de ne pas se faire attraper en 2016 ! Le joueur du PSG semble en tout cas avoir perdu toute part de rationalité samedi soir dernier, date où son chaperon, chargé de veiller sur les fréquentations du garçon, était justement en vacances en Thaïlande… Une interrogation ressort de l’affaire Aurier, mais aussi de celle concernant Karim Benzema avec la sextape de Mathieu Valbuena : pensaient-ils légitimement que cela ne se saurait pas ou bien étaient-ils dans une sorte de transe, les seuls voyants au milieu d’un monde d’aveugles ? La réponse se trouve quelques années plus tôt au moment de leur éducation, ou bien tout simplement dans leur mode de vie.

Une monde à part

Si les dérapages incontrôlés arrivent rarement dans d’autres sports que le football, c’est parce que les enjeux ne sont pas les mêmes. Le rugby, discipline la plus proche du football avec son cousin le football américain, prône des valeurs différentes bien plus propices à un respect de l’autre et à des comportements la plupart du temps totalement exemplaires. Dans d’autres sports collectifs comme le basketball, toute sortie un peu trop osée est directement sanctionnée d’une grosse amende et de nombreux matchs de suspension. Les sports individuels sont eux touchés par des dérives différentes, mais on ne trouve rien de comparable à ce qu’ont effectué Serge Aurier, Karim Benzema ou encore, plus largement, les dirigeants de la FIFA.


Lire la suite

Please reload