Le journal satirique d'un étudiant anonyme du 28 février : En vacances

28/02/2016

 

Bonjour cher journal,

Je suis l'étudiant anonyme. On parle beaucoup de moi, mais on se connaît mal. Et si on faisait connaissance ? C'est vrai ça, une onzième fois, je m'apprête à raconter plus ou moins n'importe quoi sur tes pages, cher journal. Mais que sais-tu vraiment de moi ? Cette question est narcissique en effet, d'autant que je viens de me faire adopter par Alain Delon. Pour autant, je n'ai plus forcément envie de te montrer une face déformée par l'orgueil de la bonne formule, de m'énerver sur les dernières frasques de l'Empereur des Républicains, ou tout simplement de me trouver subversif parce que je trouve Macron encore plus à droite que Valls. Alors cette semaine, je vais essayer de te monter qui je suis vraiment, même si je sais que tu vas émettre des doutes quant à la modeste autobiographie que je vais te fournir.

 

Lundi, je commence à peine à profiter de mes vacances. Je me promène, je profite du soleil, la belle vie en somme. J'ai bien fait de choisir une destination insulaire et tropicale pour mes vacances, car au moins, je ne verrai pas toutes ces gueules de cons qui me collent au cul toute l'année en France. Seul petit hic, j'ai été obligé d'emmener quelques potes à moi pour faire bien, question de principe il paraît. En revanche, je suis un sanguin. Et quand des mecs assez baraqués, à moitié à poil et tout tatoués sont venus me provoquer avec des danses sauvages, il a fallu me retenir pour que je n'aille pas leur apprendre le respect. Mais bon, ça va, dans ma grande magnanimité, j'ai accepté de leur laisser la vie sauve. Bref. Je me suis rendu à l'office du tourisme, j'ai papoté avec des gens de Papeete, j'ai promis de leur donner de l'argent, puis j'ai repris l'avion. J'ai quand même d'autres choses à faire que d'entretenir des sans-dents, de couleur de surcroît.


Lire la suite
 

Tags:

Please reload