Quand Reims confond œuvres d'art et simples graffitis

29/02/2016

La brigade anti-tags de Reims a malencontreusement effacé des œuvres de rues fraîchement commandées par un autre service de la mairie.
 

 Une oeuvre de l'artiste C215 à Brooklyn (Wikimedia Commons)


Une surprise pour l'artiste
 

L’auteur de ces dessins de street art, C215, a appris par le biais du journal « L’Union » l’effacement de ses œuvres. Il parle sobrement sur Twitter d’un “couac” de communication et semble s’amuser de la médiatisation de cette affaire. Interrogé samedi par l’AFP, il a trouvé surprenant que la mairie efface un dessin qu’elle lui avait elle-même commandé.


Lire la suite

 

Please reload