La jeunesse unie et mobilisée contre la loi travail

10/03/2016

La grande manifestation du mercredi 9 mars était annoncée, et elle a bien eu lieu, dans toutes les grandes villes étudiantes, où des milliers de jeunes et de moins jeunes ont défilé pour protester contre la loi travail proposée par le gouvernement.
 

(Paul Idczak / La Pause Actu)

« C’est un signe fort envoyé au MEDEF, au gouvernement, au patronat et à tous ceux qui tentent de nous exploiter. »Victor, étudiant en science politique à Paris 8, micro à la main et debout à l’arrière d’une camionnette, mène ses troupes avec ferveur. Avec trois de ses camarades, ils scandent les slogans habituels contre la loi El-Khomri. Ils font face à des dizaines de milliers d’étudiants – 100 000 selon l’association étudiante UNEF et le syndicat Force Ouvrière, 30 000 selon la police – issus de Paris 1, de Paris 8, de La Sorbonne… Venus pour exprimer leur mécontentement face aux récentes décisions du gouvernement par rapport à la loi travail, tous ces jeunes ont donc mis en place ce que le pouvoir redoutait : une grande manifestation populaire initiée par la jeunesse. Imaginée depuis plusieurs jours par des assemblées générales organisées dans de nombreuses universités de toutes les grandes villes de France, à commencer par celle du Mirail à Toulouse – dont l’appel a été repris par certaines universités parisiennes – cette grève générale a lieu lors d’une journée stratégique. Effectivement, couplé à la grève des cheminots qui a provoqué la suppression de nombreux trains ce mercredi, le mouvement universitaire espère pouvoir convaincre le gouvernement de réviser le projet de loi travail, voire de tout bonnement l'abandonner.


Lire la suite

 

Please reload