Le PSG en quarts dans la souffrance

A Stamford Bridge hier soir, le PSG s'est hissé en quarts de finale de la Ligue des Champions en éliminant Chelsea grâce à deux buts d'Ibrahimovic et Rabiot. Cette qualification ne devrait pourtant pas amener les Parisiens à se reposer sur leurs lauriers.
 

 (Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA)

 

Paris s’est qualifié pour les quarts de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Les faits sont là. Une victoire 2-1, sur le même score qu’à l’aller, dans l’antre londonienne. La progression est visible : une élimination il y a deux ans, une qualification dans la douleur l’année dernière avant ce nouveau succès sans trop de frayeurs cette année. Implacable. C’est également la première fois que Paris remporte ses deux matchs dans sa double-confrontation avec les Anglais. La montée en puissance parisienne est-elle si indéniable ? Rien n’est moins sûr.


Le pire Chelsea qu’ait eu à affronter le PSG

Si lors des deux dernières saisons, le Chelsea qui se dressait devant Paris avait tout d’un ogre, cela n’était pas du tout le cas cette saison. Le CFC cru 2015-2016 était un très mauvais millésime. Un début de saison catastrophique avant un redressement depuis le début de l’année, qui n’en faisait tout de même pas un ogre du championnat anglais. D’autant plus avec un Eden Hazard tout simplement fantomatique. Il est également clair que la défense des Blues était plus que diminuée. Baba Rahman à l’aller puis Ivanovic hier soir ont déséquilibré une équipe qui mise habituellement sur sa défense pour se projeter ensuite vers l’avant. Ce Chelsea-là était un petit piège, sûrement pas un adversaire du niveau de Paris.


Lire la suite

 

 

Please reload