Une attaque d'un genre inédit en Tunisie

11/03/2016

Un groupe de djihadistes se revendiquant de l’Organisation Etat Islamique a attaqué la ville de Ben Guerdane lundi 7 mars. Le bilan des victimes est porté à 55 dont 36 djihadistes. Cela ressemble malheureusement à un scénario trop récurrent ces derniers mois dans une Tunisie encore meurtrie par les attaques du 18 mars 2015 à Tunis.
 

(AFP)
 

Une véritable insurrection

 

Il est 5h10 lundi matin dans la ville de Ben Guerdane au sud-est de la Tunisie et non loin de la frontière avec la Lybie lorsque que des groupes armés tentent d’assaillir casernes et postes de police. Ils s’en prennent également à des civils en pleine rue, 7 périront avec 12 membres des forces de l’ordre qui réussiront, malgré cela, à stopper l’attaque en faisant 36 victimes chez les assaillants. Ces terroristes cherchaient à neutraliser les installations sécuritaires et à établir une « antenne » du territoire de l’Organisation Etat Islamique, ont affirmé les autorités tunisiennes suite aux attaques. Il ne s’agit donc pas d’un attentat mais d’une véritable insurrection. La situation est inédite dans les pays du Maghreb mais rappelle au gouvernement l’état géopolitique inquiétant du voisin libyen chez qui Daesh connait depuis plusieurs mois une poussée fulgurante. On assiste probablement à un nouveau tournant dans une lutte désormais qualifiée de « guerre totale contre le terrorisme » par Habib Essid premier ministre tunisien.


Lire la suite
 

Please reload