Prêtres pédophiles : l'Eglise se défend

16/03/2016

Après les nouvelles accusations de pédophilie, le cardinal Philippe Barbarin s'est défendu d'avoir couvert ses confrères. L'Eglise se retrouve malgré tout une fois encore sous les feux des projecteurs judiciaires.
 

 (Wikimedia Commons)

 

Les accusations successives ont plongé l’Eglise dans la tourmente, trop souvent impliquée dans des affaires de pédophilie. Le cardinal Barbarin est soupçonné d'avoir couvert les agissements pédophiles de ses confrères, notamment du curé Prenay et son diocèse, sans l'avoir signalé à la justice. De nombreuses plaintes visent le cardinal, après celle déposée le 4 mars à Lyon, pour "non-dénonciation" d'attouchement sexuels sur un mineur de moins de 15 ans ainsi que "mise en péril de la vie d'autrui". Suite à deux plaintes de deux hommes vendredi, le diocèse de Lyon est secoué. L'une d'elles s'adresse a plusieurs responsable diocésains dont le cardinal. Ce dernier à été défendu par le président de la conférence des évêques, Mgr George Pontier, pour qui, la nécessité est de "privilégier l'accueil des victimes et de leurs familles, les inciter à porter plainte, engager les procédures canoniques contre les auteurs de ces actes et travailler en toute loyauté avec la justice de notre pays" et de faire "la vérité pour les victimes".


Lire la suite
 

Please reload