Nucléaire : sommet américain

03/04/2016

Barack Obama a organisé le quatrième sommet sur la sûreté nucléaire en fin de semaine.
 

 (Wikimedia Commons)
 

A Washington, le quatrième et dernier sommet de Barack Obama sur la sûreté nucléaire a réuni une cinquantaine des principaux leaders mondiaux. Ce sommet, conclu le premier avril, était placé sous le signe de l'inquiétude en rapport avec la crainte d’attentats terroristes recourant à du matériel nucléaire et l'obtention de l'arme atomique par la Corée du Nord.

 

La question nord-coréenne

 

En ce qui concerne la Corée du Nord, une réunion tripartite entre la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis puis une réunion bilatérale avec la Chine ont été organisées pour trouver des solutions face à une éventuelle menace nucléaire. Barack Obama a promis une unité entre les trois acteurs de la première réunion pour leur permettre de se défendre. Puis lors de la réunion avec les dignitaires chinois, le président américain a demandé à son homologue asiatique de faire pression sur la Corée du Nord pour qu'ils arrêtent leurs essais nucléaires. Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine avec suggéré lors d'un entretien au New York Times le 25 mars dernier que les États-Unis aident le Japon et la Corée du Sud à obtenir l'arme atomique pour qu'ils puissent se défendre face à la Corée du Nord. Politique tout de suite réfutée par Barack Obama, qui a déclaré : « Les déclarations auxquelles vous faites référence, que nous disent-elles ? Elles nous disent que la personne qui les a prononcées ne connaît pas grand-chose à la politique étrangère, à la politique nucléaire, à la péninsule coréenne, ou au monde en général », mettant tout de suite fin à la polémique.


Lire la suite
 

Please reload