Et un quatre-quarts pour le PSG !

Ce ne sera pas pour cette fois. En tombant à l’Etihad Stadium contre Manchester City (1-0), le Paris SG s’est vu stopper net alors qu’il avait pour habitude de progresser à chaque campagne de Ligue des Champions. C’est un terrible aveu d’échec pour cette génération qui semble en fin de cycle et pour l’entraîneur, Laurent Blanc, coupable de choix tactiques plus que douteux pour ce match. 
 

 (Reuters)


Une composition en question

Alors que Paris ne joue qu’en 4-3-3 depuis le début de la saison, Laurent Blanc a décidé d’aborder ce match extrêmement important en bouleversant son organisation tactique. En alignant un 3-5-2, Blanc voulait sans doute permettre de faciliter les transitions attaque-défense tout en surprenant les Skyblues. Résultat : l’équipe était brouillonne à tous les niveaux et, à défaut d’étonner les Mancuniens, les Parisiens se sont embourbé eux-mêmes. Du grand art. Alors que Paris était attendu dans une composition typique (voir image de gauche) avec seul le recul de Di Maria a un poste préférentiel de 8 pour lui permettre d’alimenter le trio d’attaque en bons ballons, profitant peut-être de la vitesse de Lucas, Laurent Blanc s’est mis des bâtons dans les roues tout seul.


Lire la suite

Please reload