A Skopje, la "Révolution Colorée" continue

22/05/2016

Depuis maintenant plus d’un mois, Skopje, la capitale de la République de Macédoine, est le théâtre de manifestations quotidiennes en opposition au gouvernement, plus précisément au Premier Ministre Nikola Gruevski et au Président de la République Gjorge Ivanov.
 

 

Le pays, instable politiquement depuis son indépendance, a déjà vu l’un de ses anciens présidents Boris Trajkovski périr en 2004 dans un accident d’avion dont les circonstances demeurent encore floues. Il a également été frappé par de vives contestations début juin 2015 suite à un scandale d’écoutes téléphoniques et de fraudes électorales, qui avaient duré deux semaines environ. Actuellement, les manifestations sont organisées chaque jour depuis le 12 avril, date marquée par la décision du Président d’amnistier 55 personnalités politiques dont le Premier Ministre impliquées dans divers scandales. Par ailleurs, le 5 juin prochain doivent se tenir les élections législatives anticipées, pour lesquelles tous les partis politiques ont annoncé le boycott, excepté le VMRO-DPMNE le parti au pouvoir. La cour constitutionnelle a annoncé cette semaine le blocage des élections, après avoir étudié les demandes des partis d’opposition, mais leur annulation définitive n’est pas garantie pour autant et le parti de Nikola Gruevski a décidé de maintenir sa campagne.


Lire la suite

 

Please reload