La pause photo : JR pose sa photo

01/06/2016

Collage, photographie, noir et blanc... JR est de retour à Paris. Après avoir investi le panthéon avec ses photographies d’anonymes et l’Assemblée Nationale avec des portraits filmés, l’artiste français jette son dévolu sur l’un des lieux phares de Paris, la pyramide du musée du Louvre.

 (photo Cécile Lemoine)

 

Un « artiviste urbain »

 

Lunettes noires fixées sur le nez, barbe bien taillée, le jeune photographe français de 33 ans, né Jean René, n’en est pas à son premier projet. Entre 2003 et 2016, il a organisé plus de soixante expositions, publié ses photos dans une vingtaine d’ouvrages et réalisé six films. Tout cela couronné par de nombreux prix. Quelle est la clé de ce succès ? Une utilisation humaine et moderne du collage photographique qu’il expose librement sur les murs du monde entier, attirant ainsi ceux qui n’ont pas l’habitude de se déplacer dans les musées. Que ce soit au Proche-Orient, dans les favelas de Rio, dans un bidonville au Kenya, à New York, au Havre ou à Shanghai, les œuvres de JR ne laissent personne indifférent car elles s’adressent à ce que nous sommes, au plus profond de nous-mêmes. Parmi ses plus beaux projets, on compte « Women are Heroes », « Portraits d’une génération » ou encore « Face 2 Face ». A chaque fois, le photographe mélange l’art, l’action ainsi que son engagement pour la liberté et l’identité.


Lire la suite

 

Please reload