Le journal satirique d'un étudiant anonyme du 19 juin : Primaires

19/06/2016

 

Cher journal,
 

A peine un mois de glandouille et je me fais déjà chier. Je me suis tellement plaint d'avoir du travail pendant l'année que j'ai oublié de prévoir ce que je ferai quand j'aurai du temps libre. Conséquence immédiate, je me retrouve à regarder le JT de Jean-Pierre Pernaut, en apprenant plus sur les homards de l'île d'Oléron que sur des sujets intellectuels censés m'intéresser. Aussi dépressif que Brice Hortefeux à un concert de Joey Starr, je tente par tous les moyens de me trouver quelque chose à faire.
 

C'est alors que ce constat alarmant me frappa de plein fouet. Nous sommes à moins d'un an des élections présidentielles, et Nicolas Sarkozy n'apparaît même pas tous les soirs au 20 heures de David Pujadas. Par quelle sorcellerie le comte palatin de Neuilly est-il empêché de réaliser sa dose d'audience quotidienne nécessaire à remettre en route son moteur, fonctionnant à l’orgueil, avec une autonomie lui permettant de tenir un dîner entier avec François Fillon. Pourtant, il faut bien constater la présence peu régulière de notre ancien président dans les médias, probablement trop occupé à réfléchir sur quelle marque de lance-roquettes utiliser pour dégommer l'entièreté de la droite au premier tour des primaires.


Lire la suite
 

Please reload