Turquie : contre réussi pour Erdogan

19/07/2016

Critiqué pour son autorité continuellement grandissante depuis sa prise de pouvoir en 2014, le président turc Recep Tayyip Erdogan a réussi, dans la nuit du 15 au 16 juillet en plein putsch militaire, un revirement de l’opinion publique, voire même internationale, à son égard.
 

 (Gurcan Ozturk/AFP)

 

Profits tirés d’un putsch manqué 
 

Une fraction de l’armée turque a tenté au cours de la nuit de vendredi à samedi de prendre le pouvoir afin de « restaurer la liberté et la démocratie » comme ils l’avaient annoncé sur le site de l’état-major. Ce groupe se revendique güleniste en référence à son fondateur Fethullah Gülen et prône un humanisme musulman et un islam modéré, par opposition au pouvoir en place du président Erdogan, dit islamo-conservateur dont l’autoritarisme n’a pas fini de s’étendre.


Lire la suite

 

Please reload