Syrie : fin de trêve et crime de guerre

20/09/2016

Lundi 19 septembre, un convoi humanitaire a été touché par un raid aérien en Syrie. En plus des 12 personnes tuées, l’inquiétude plane de nouveau sur le peuple syrien, quelques heures après la fin de la trêve.
 

 Un membre de l'association humanitaire Croissant Rouge, touchée par une attaque ce lundi. (AP)


Le raid aérien qui a frappé un convoi humanitaire dans la province d’Alep pourrait, selon l’ONU, s’agir d’un crime de guerre. Le bilan est lourd, puisque au moins 12 humanitaires du Croissant-Rouge ont perdu la vie. Pour rappel, Le Croissant-Rouge est, avec la Croix-Rouge, le plus important regroupement d’organisations humanitaires au monde.
Toujours selon L’ONU, le raid meurtrier aurait abimé une dizaine de camions en destination d’Orum Al-Koubra, pour venir en aide à plusieurs milliers de syriens. Alors que la tension monte, de ce massacre force est de constater que la trêve n’aura pas duré longtemps et pire, qu’elle n’était en réalité qu’un simple « sursis » dans la question du conflit syrien.



Lire la suite

 

Please reload