Aux Fauvettes, Ozon causait

22/09/2016

Le réalisateur François Ozon était présent au cinéma les Fauvettes le mardi 20 septembre pour une masterclass animée par Jean-Pierre Lavoignat. L’occasion pour le cinéaste d’évoquer de nombreux aspects de son cinéma. Morceaux choisis.
 

 (Crédits photo : Mars Distributions)


Son moteur
« J’ai trouvé très tôt ma place. J’ai su que j’aimais faire des films, et raconter des histoires. J’aime le travail, mais je ne suis pas dans la souffrance comme certains réalisateurs. Je pars du principe que quand un film doit se faire, il se fait. »

Son choix de carrière
« Mon père avait une caméra Super 8, et il nous montrait ses films de vacances quand il revenait de voyage. Finalement, c’était un assez bon cinéaste, même s’il était biologiste ! J’ai récupéré sa caméra et commencé à tourner quelques courts métrages vers la fin de mon enfance. […] J’ai fait du théâtre, mais j’étais très timide et je me liquéfiais sur scène. Bizarrement, c’est en observant mon prof qui était assez sadique que je me suis rendu compte que je voulais être à sa place, et pas sur scène ou devant la caméra. »
 


Lire la suite

 

Please reload