Macron : la carte jeune a la côte mais doit déjà se réinventer

Sans surprise aucune, Emmanuel Macron a présenté sa candidature mercredi dernier, dans un atelier des métiers de Bobigny, en Seine-Saint-Denis (93). Devant un parterre de marcheurs suspendu à ses paroles, l’ex-ministre de l’économie a exposé les grandes lignes de son programme, désormais bien connu, sans en dire plus sur le fond.
 

(Crédits photo : Patrick Kovarik / AFP)

 

Il y a quelques semaines, nous vous disions qu’Emmanuel Macron devait accélérer sensiblement son processus de campagne. Il a visiblement eu la même idée, donnant l’impression qu’il n’en pouvait plus d’attendre. De courant janvier, la date de l’annonce de sa candidature est passée à « avant Noël », puis le « 13 décembre » et, finalement, c’est dès la mi-novembre que l’ancien ministre de Manuel Valls a choisi de passer la vitesse supérieure. Le timing est bien évidemment orchestré, Macron annonçant sa candidature deux jours avant le débat des Républicains, lui qui se pose comme l’alternative au choix par défaut de la politique traditionnelle.


Lire la suite

 

Please reload