L'Autriche échappe à l'extrême-droite

Le populisme échoue à prendre le pouvoir en Autriche ! C’est ce qu’il faut retenir de la victoire de l’écologiste Alexander Van der Bellen qui l’emporte, une seconde fois, lors de ce scrutin présidentiel. Une victoire commentée par de nombreux responsables politiques en Europe.
 

 Alexander Van der Bellen exulte (Roland Schlager / APA / AFP)

 

Après le Brexit et la victoire de Trump, le scénario noir pouvait continuer avec la victoire du FPÖ à l’élection présidentielle autrichienne. Largement arrivé en tête au premier tour (35%), le parti populiste incarné par Norbert Hofer pouvait prendre le pouvoir et devenir le premier pays de l’Union Européenne a passer sous le giron de l’extrême droite. Mais il a échoué ce dimanche en s’inclinant face à l’écologiste Alexander Van der Bellen. La figure du parti vert autrichien l’a emporté 53,6% à 46,4%, rassurant ainsi le pays et l’Europe.


Lire la suite
 

Please reload