Edito - Santé libérale

07/01/2017


Nous revoilà partis pour une nouvelle année. Heureusement, avons-nous envie de dire, tant 2016 nous aura démontré par A + B qu’envisager sérieusement un futur radieux n’était qu’un rêve de gamin insouciant. Mais 2017 ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices non plus. Ainsi, dans deux semaines, l’investiture de Donald Trump nous fera réaliser à quel point Obama, tout imparfait qu’il a pu être, nous manque, et que le peu de réformes efficaces que le président démocrate a pu mettre en place seront probablement retirées par son successeur milliardaire.


Lire la suite
 

Please reload