"Spiderman" sous les verrous : le résumé du procès

Vjeran Tomic et deux de ses complices étaient jugés en ce début d’année à Paris pour le vol spectaculaire de cinq tableaux de maîtres au Musée d’Art moderne de Paris en mai 2010. Voici le résumé de l’affaire et de ce procès à rebondissements, sous l’œil de Franck Johannès, journaliste au Monde qui nous a confié son regard sur l’action.

 Vjeran Tomic et ses complices ont dérobé pour 110 millions de tableaux à Paris.


Une affaire digne d’un film d’action
 

Dans la nuit du 19 au 20 mai 2010, un homme s’introduit dans les couloirs du Musée d’Art moderne de Paris. Sans être inquiété par les services de sécurité, défectueux, l’homme peut tranquillement repartir avec cinq tableaux de maître sous le bras : des toiles signées de Pablo Picasso, Henri Matisse, Georges Braque, Amedeo Modigliani et Fernand Léger.

Le musée étant public, c’est la Ville de Paris qui se constitue partie civile et réclame 109 millions d’euros au voleur, correspondant à la valeur estimée de ces cinq toiles. Il n’y a pas besoin de plainte initiale nous indique le journaliste Franck Johannès, qui couvrait ce procès pour Le Monde : « L’enquête de flagrance de la police suffit pour un cambriolage. »


Lire la suite

Please reload