La difficile vie des réfugiés de Calais

Les réfugiés sont toujours à Calais. Ils seraient entre 400 et 500 dans la ville, qui reste la dernière escale française avant l’Angleterre. Les associations doivent s’organiser pour leur assurer une vie décente.
 

A Calais, les migrants sont aidés par des associations (Photo Quentin Trigodet)

Midi.

Dans la cour de l’église Saint Joseph, les réfugiés sont assis, le long d’un muret, à la recherche d’un peu d’ombre. Ils sont environ une cinquantaine quand,  à midi, deux camionnettes passent le portail. A l’arrière des véhicules, des tables de plastique sont dépliées, et la distribution s’organise. Au menu : du riz, et des légumes cuits. Une citerne d’eau, installée dans l’un des camions, est rattachée à un tuyau, et ils sont plusieurs à venir y boire, remplir une bouteille, ou se laver le visage.


Lire la suite

Please reload