Au Color Obstacle Rush, du fun pas si haut en couleurs

 

Le nom ne cache rien de plus : le samedi 1er septembre à l’hippodrome d’Enghien, quelques dizaines de jeux gonflables prenaient place dans une ambiance colorée pour les participants de l’édition parisienne du Color Obstacle Rush. Entre poudre rose, bleue, verte, et toboggans, retour sur cinq kilomètres à gros budget.

 

 Les rares moments colorés ont eu le mérite d'être remarquables (Photo Julia Maz-Loumides)

 

Samedi. Il est 10 heures. Les grilles de l’hippodrome d’Enghien-les-Bains (95), des centaines de personnes se rangent en file indienne en attendant l’ouverture des portes. Baskets aux pieds, les sportifs du week-end s’apprêtent à fouler l’herbe fraîchement tondue de champ de courses pour cinq kilomètres d’obstacles et de couleur. C’est en tout cas ce que promet la société allemande organisatrice de l’événement, à grands renforts de clichés colorés sur son site Internet.

Festival ensoleillé

 

11 heures. Après avoir récupéré leur t-shirt offert par l'organisation, les sportifs, perruques vissées sur la tête ou costumes de superhéros moulés sur le corps, se préparent pour leur échauffement. Qui dit course dit préparation des muscles, et pour cela Léo & Paul, respectivement coach et DJ, s’en donnent à cœur joie : abdos, battle de squats, aucun muscle n’est épargné. Tout en rappelant les règles de sécurité, les animateurs mettent en place l’ambiance promise par le Color Obstacle Rush : un véritable festival sportif.

Lire la suite

 

 

 

Please reload