par Théophile Pedrola

Un tirage très homogène pour l'Euro 2016

AFP

Le tirage au sort de l'Euro 2016 de football a eu lieu cet après-midi au Palais des Congrès à Paris. Dans une formule élargie à 24 équipes, les groupes tirés au sort sont relativement équilibrés, particulièrement l'équipe de France.

Un groupe abordable pour les Bleus


Au tirage au sort de l’Euro 2016, la France a hérité d’un groupe abordable pour la phase de poules avec la Roumanie, la Suisse et l’Albanie.
L’équipe roumaine, classée huitième au classement FIFA, mais de retour au plus haut niveau depuis quelques mois seulement sera d’ailleurs l’adversaire des Bleus pour le match d’ouverture de la compétition le 10 juin au Stade de France. La France rencontrera également l’Albanie, un adversaire qui avait battu en juin dernier des Bleus en vacances anticipées et la Suisse, à qui la France avait fait très mal à la dernière Coupe du Monde (5-2). Un groupe qui peut poser quelques problèmes, évidemment aux Tricolores, mais trois sélections d’un niveau très en-deçà de celui des Bleus. La France peut également se targuer d’avoir évité deux cadors qui n’étaient pas tête de série : l’Italie et la Suède.


Deux groupes relevés, sans plus

Globalement, le tirage est assez homogène. Puisqu’il est de tradition de trouver une poule dite « de la mort », on pourrait citer la E, regroupant la Belgique, l’Italie, l’Irlande et la Suède. La poule D peut également postuler à ce titre, avec l’Espagne, la République Tchèque, la Turquie et la Croatie. L’Allemagne, de son côté, va retrouver la Pologne, avec qui elle avait ferraillé pendant les éliminatoires, mais aussi l’Ukraine et l’Irlande du Nord. Un sacré choc anglo-saxon aura lieu dans la poule B, opposant l’Angleterre et le Pays de Galles, mais aussi la Russie et la Slovaquie. La poule la plus faible semble être la F, avec le Portugal, l’Islande, l’Autriche et la Hongrie.


Une sécurité heureuse

Un tirage était redouté par les groupes chargés de la sécurité de l’organisation : que la Russie rencontre en poules la Turquie ou l’Ukraine, voire les deux. « Heureusement », il n’en sera rien. Ce genre de considérations se cantonnera au bord politique, on connaît l’aptitude des fans à mélanger le sport et la géopolitique. Le stade Bollaert de Lens accueillera un superbe Angleterre – Pays de Galles tandis que le Stade Vélodrome aura lui droit à un Ukraine – Pologne qui fera vibrer les tribunes.


Le tirage au sort complet :
A : France – Roumanie – Albanie - Suisse
B : Angleterre – Pays de Galles - Russie - Slovaquie
C : Allemagne – Ukraine – Pologne - Irlande du Nord
D : Espagne – République Tchèque – Turquie – Croatie
E : Belgique – Italie - Irlande - Suède
F : Portugal – Islande – Autriche - Hongrie